Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine

Accueil / Les espaces naturels / Sites naturels / Types de milieux / Prairies en Lorraine

Prairies de Lorraine

Les prairies : formations végétales secondaires

 

Les prairies résultent d’un défrichement ancien


Les prairies sont des formations végétales secondaires qui résultent d'un défrichement ancien réalisé pour des activités agro-pastorales. La composition floristique est étroitement liée à l'humidité du sol et aux quantités d'apports nutritifs naturels ou artificiels.

 

Des prairies humides...

Trois types de prairies existent en Lorraine en fonction de l'hygrométrie du sol :

  • les prairies très humides dites hygrophiles caractérisées par la présence de l’Oenanthe fistuleuse,
  • les prairies humides dites mésohygrophiles caractérisée par la présence du Séneçon aquatique,
  • les prairies moyennement humides dites mésophiles caractérisées par la Colchique.

 

Aux prairies pâturées

Les prairies humides à sol pauvre en éléments nutritifs sont dites oligotrophes. Elles sont rares et caractérisées par la présence notamment de la Succise des près. L'apport massif d’engrais entraîne la disparition des espèces rares au profit de groupements de prairies grasses pâturées. Ces prairies, dites eutrophes, sont communes et présentent un intérêt moindre en terme de biodiversité.

 

Prairies de Lorraine : menaces, protection et gestion par le Conservatoire d'espaces naturels de Lorraine

Le drainage, la fertilisation, la fauche précoce, la charge de pâturage et plus généralement l'intensification des pratiques agricoles réduisent le nombre d'espèces végétales d’une prairie. La déprise agricole n'est pas pour autant une solution ; elle entraîne une reforestation spontanée. Le retour à des pratiques agricoles douces, à l'herbe et la fauche tardive seront garantes de la conservation des caractéristiques de chaque type de prairie. Les mesures agri-environnementales permettent d'établir un partenariat étroit entre les naturalistes et la profession agricole pour mettre en place une gestion appropriée des prairies.

Une fauche tardive (fin juin), l'absence de fertilisation et de traitement phytosanitaire, le bouchage des drains... sont garants de la pérennité des prairies.

Prairies : informations

Espèces : Tarier des prés, Agrion de mercure.

Gestion des prairies : fauche tardive, limitation des apports de fertilisants.

Menaces : drainage, agriculture intensive, phytosanitaires.

prairie-lorraine

CONSERVATOIRE D’ESPACES NATURELS DE LORRAINE

Association agréée par l’État et la Région Lorraine au titre de l’article L414-11 du code de l’environnement

Nos partenaires

La création du site Internet est cofinancée par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Lorraine avec le Fonds européen de développement régional.

 

 

Réalisation 2exVia avec MasterEdit©