Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine

Accueil / Les espaces naturels / Sites naturels / Types de milieux / Sites à chauves-souris en Lorraine

Chauves-souris : découvrez leur habitat naturel

Milieu naturel des Chauves-souris

 

Chauves-souris : des mammifères volants qui ont inventé le sonar

Les Chauves-souris sont les seuls mammifères volants. Pour cela, elles ne disposent pas vraiment d'ailes mais d'une membrane sous leurs "bras". La Chauve-souris a développé un système de sonar ; en volant, elle émet des ondes qui par écho l'avertit de la présence d'un obstacle. La Chauve-souris consomme essentiellement des insectes. Elle hiberne six mois dans l'année suspendue la tête en bas.

 

Grottes, fentes de rocher, mines... Des milieux de vie qui font froid dans le dos

Les chauves-souris affectionnent particulièrement les gîtes souterrains naturels ou artificiels comme les grottes, fentes de rocher, mines, carrières et tunnels désaffectés. Les gîtes anthropiques comme les greniers, caves et clochers constituent également leurs endroits de prédilection.

 

Chauves-souris : le déclin, des crises bien actuelles

Les insectes, principale source de nourriture des chauves-souris, sont de moins en moins nombreux en raison des pratiques agricoles intensives et de l’usage des pesticides.

Les Chauves-souris subissent une véritable « crise du logement » : Les abris à chiroptères diminuent comme peau de chagrin. Les touristes et spéléologues sont parfois peu scrupuleux dans les forts et les grottes. L’architecture moderne ne tolère plus les espaces inoccupés sous la toiture ; les greniers sont hermétiquement isolés. Les combles et les clochers d'église sont grillagés pour éviter le squatte des pigeons. Les arbres creux sont abattus. Enfin, le traitement des charpentes par des pesticides toxiques polluent les gîtes les plus appréciés des Chauves-souris.

 

Le déclin des Chauve-souris est amorcé au cours des années 1950. Il touche toutes les espèces de chiroptères. La majeure partie des grandes colonies ont disparu depuis quelques décennies. On estime que 90% des effectifs de Chauve-souris ont été anéantis ces 50 dernières années.

 

Suivi scientifique

Parallèlement à la protection des sites à chiroptères, le suivi scientifique des populations permet de démontrer l'intérêt de la protection des sites. Mais également de surveiller les populations des espèces les plus menacées pour en connaître les variations d'effectif. Enfin le suivi permettra d'approfondir les connaissances sur la biologie et l'écologie des espèces pour créer une base d'informations pour de futurs programmes de protection.

La technique de radio-pistage consiste à équiper les animaux de micro-émetteurs ultra-légers conçus pour suivre les déplacements nocturnes sans gêner l'animal. Cette technique permet de découvrir les lieux de chasse et les gîtes de repos nocturnes qui devront par la suite être protégés. Enfin, l’installation de nichoirs permet de remédier partiellement à la disparition des gîtes à chiroptères.

Sites à chauves-souris :
informations

Espèces : toutes les espèces de chauves-souris sont protégées en Europe.

Gestion des sites à chauve-souris : tranquilité et accès aux lieux d'hivernage et de chasse.

Menaces : insecticides sur les cultures, disparition des gîtes.

site-chauves-souris

CONSERVATOIRE D’ESPACES NATURELS DE LORRAINE

Association agréée par l’État et la Région Lorraine au titre de l’article L414-11 du code de l’environnement

Nos partenaires

La création du site Internet est cofinancée par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Lorraine avec le Fonds européen de développement régional.

 

 

Réalisation 2exVia avec MasterEdit©