Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine

Accueil / Les espaces naturels / Sites naturels / Types de milieux / Tourbières et marais alcalins en Lorraine

Tourbières et marais alcalins en Lorraine

Milieux naturels des tourbières et marais alcalins

 

La tourbière : une zone humide originale et relictuelle

La tourbière alcaline est issue de la décomposition incomplète des végétaux qui dans un sol imbibé d'eau et privé d'air, ne sont pas totalement dégradés en humus. En Lorraine, la majorité des tourbières de plaine sont alimentées par des sources tufeuses en provenance de plateaux calcaires proches.

 

Le Busard cendré : un hôte exceptionnel des marais et tourbières lorrains

Les marais et tourbières de Lorraine ont permis de maintenir un noyau de Busards cendrés, espèce en voie de disparition au niveau mondial. Grâce à une protection active, le rapace a lentement recolonisé les départements lorrains. On peut aujourd'hui observer cet oiseau au vol gracile qui offre des spectacles de voltige impressionnants et dont on ne se lassera d'observer les échanges de proies en plein vol entre le mâle et la femelle.

Le Tarier des près est un hôte typique de la tourbière alcaline ouverte et non boisée. Les espèces nichent sur de vastes étendues marécageuses. C'est également le lieu de reproduction du Hibou des marais.

Parmi les mammifères, le Putois est sans conteste le mustélidé le plus répandu dans les tourbières basses de plaine, en compagnie du Chat sauvage lorsque la forêt est très proche.

 

Flore occupant cet espace naturel

Les tourbières et marais alcalins abritent une flore riche et variée. C'est le royaume du Triglochin palustre, du Choin noirâtre, de l'Epipactis des marais et du coupant de la Marisque. D'autres espèces plus rares comme le Liparis de loesel et la délicate Parnassie des marais, sont également présentes dans les marais et tourbières alcalins de Lorraine.

 

Les marais et tourbières alcalins menacés

Les tourbières et marais alcalins sont des milieux extrêmement rares et sensibles. Le drainage, l'intensification des pratiques agricoles et l'envahissement par les phragmites constituent les principales menaces qui pèsent sur ces zones humides à grand intérêt écologique et paysager. La fauche des molinies permet de garder ces milieux ouverts.

 

Le pâturage par le Konik polski

La tourbière alcaline de Pagny-sur-Meuse est gérée par le pâturage de petits chevaux rustiques polonais : le Konik polski. La gestion par le pâturage du Konik a aujourd'hui fait ses preuves : l'ouverture du milieu notamment par le broutage des molinies qui étouffe la végétation basse a permis de laisser se redévelopper des espèces jusqu'alors inhibées sur ces tourbières, c'est notamment le cas de l’Epipactis des marais et du Liparis de loesel.

Tourbières et marais alcalins :
informations

Espèces : Liparis de loesel, Busard cendré...

Gestion des tourbières et des marais : fauche, pâturage.

Menaces : envahissement par les phragmites, drainage.

tourbiere-alcaline-Lorraine

CONSERVATOIRE D’ESPACES NATURELS DE LORRAINE

Association agréée par l’État et la Région Lorraine au titre de l’article L414-11 du code de l’environnement

Nos partenaires

La création du site Internet est cofinancée par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Lorraine avec le Fonds européen de développement régional.

 

 

Réalisation 2exVia avec MasterEdit©