Si vous n'arrivez pas à visualiser ce mail, cliquez ici.

 

 

L'actualité du CEN Lorraine mois par mois

 

 

Une nouvelle Réserve Naturelle Régionale en Meuse

 

 

Par délibération du 21 janvier dernier, le Conseil Régional Grand Est a créé une nouvelle Réserve Naturelle Régionale dans le département de la Meuse en classant les sites emblématiques de la Blanche Côte et de la Côte sur le Preye (communes de Pagny-la-Blanche-Côte et Champougny). Ce sont ainsi près de 50 hectares d’éboulis et de pelouses calcaires parmi les plus exceptionnels de l’Est de la France qui bénéficient de ce statut pour une durée illimitée et qui vient couronner près de 25 années de bail emphytéotique au profit du CEN Lorraine.

Lors de cette même séance, le Conseil Régional Grand Est a par ailleurs renouvelé, pour une durée de 12 années, le classement de la RNR de l’étang d’Amel, la première créée en France en 2006 au titre des compétences spécifiques des Régions.

 

 

Une gestion redéfinie sur la pelouse calcaire de Velosnes (55)

 

Depuis l’arrêt du pâturage sur le plateau de la pelouse calcaire de Velosnes il y a quelques années, le site s’est progressivement refermé à cause d’une dynamique ligneuse très importante. Afin de reconquérir ce milieu, le nouveau plan de gestion du site préconise de passer à une gestion mécanique par une fauche agricole, plutôt que de renouveler un pâturage.

Pour permettre cette gestion, un gyrobroyage préalable de la végétation est nécessaire. Cependant, le site de Velosnes abrite un ouvrage souterrain important (protégé pour son accueil de chiroptères) et de nombreux blocs de bétons sont éparpillés sur la zone à traiter.

Pour permettre une réalisation des travaux dans de bonnes conditions, l’équipe de gestion de l’antenne de Chambley (54) a organisé un chantier de nettoyage d’une partie du site. Ainsi le 17 novembre dernier, plusieurs tonnes de gravats ont été collectées, dans une ambiance conviviale et dans le respect des règles sanitaires, pour être rassemblées en différents points du site et créer des pierriers favorables aux reptiles. Cette étape importante a permis le gyrobroyage avant la fin de l’année 2020 et a rendu possible la réouverture d’une zone de près de 2,5 ha.

 

 

 

 

La mobilisation du CEN Lorraine pour l'écrevisse à pattes rouges

 

Une population d’Ecrevisse à pattes rouges, espèce protégée depuis la fin des années 1990, a été découverte récemment dans le Pays de Bitche (57). Cette espèce autochtone est principalement menacée par d’autres écrevisses exogènes introduites dans les cours d’eau. Ces dernières, plus grosses et plus agressives entrent en compétition avec les individus d’Ecrevisse à pattes rouges, réduisant considérablement leurs possibilités d’alimentation.

 

Le CEN Lorraine intervient en protégeant leur habitat constitué de petites zones humides, grâce à un bail environnemental de 33 ans. Le maintien des ripisylves des ruisseaux permet une régulation de l’humidité atmosphérique et agit, comme les prairies riveraines, pour garantir une bonne efficacité d’épuration de l’eau.

  

 

 

Trois années de travaux sur l'ENS du Col des Hayes à Saulxures-sur-Moselotte (88)

 

En 2016, le CEN Lorraine a acquis sur ce site 13 parcelles représentant plus de 11 hectares de terrains, majoritairement occupés par des prairies de fauche montagnardes. Leur gestion extensive constitue l'enjeu majeur du site car au sein d’un contexte agricole en cours d’intensification, ces prairies mésophiles abritent une forte diversité floristique. La structuration de ce réseau de prairies en une mosaïque d’habitats ouverts à semi-ouverts rend aussi possible l’accueil du Tarier des prés, passereau rare et protégé à l’échelle européenne et du Cuivré de la Bistorte, sous réserve du maintien d’un équilibre entre surfaces en herbe, réseaux de haies et arbres isolés.

 

Après acquisition, le CEN Lorraine a engagé des travaux de restauration du site par ailleurs classé en Espace Naturel Sensible (ENS). Ils ont été réalisés par l’équipe de gestion du CEN avec le soutien technique d’une équipe d’insertion et du lycée de Mirecourt, et l’appui financier et administratif du Conseil Départemental des Vosges et de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse. Les travaux ont été achevés courant 2020 après 4 ans d’efforts intégrant abattages d’épicéas, traitement des rémanents, traitement de la fougère aigle ou encore débroussaillage des genêts à balais.

 

 

 

 

 

Les p'tites bêtes s'incrustent

 

Plusieurs bancs en chêne ont été installés sur la Réserve Naturelle Régionale de la Zone Humide du Moulin (57). Conçus en matériaux naturels par l’entreprise LGM Paysages, ils sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et invitent chacun à s'asseoir pour s’imprégner de l’ambiance du site. Des animaux en pierre et insectes en bois et métal ont été réalisés par l’Atelier de Toun (sculpteur de Waldwisse).

Ces lieux d’accueil ont été l’occasion de mettre en lumière diverses espèces représentatives des différents milieux présents dans la réserve naturelle (blaireau, fourmis, martin-pêcheur, libellules, hérons). Chaque animal est présenté autant que possible dans son milieu de prédilection : le blaireau en bordure forestière, le martin pêcheur au niveau de l'étang, les fourmis à proximité de grosses fourmilières…

 

Le circuit d’interprétation intégrant ces aménagements résulte d’une réflexion partagée au sein d’un groupe de travail réunissant de nombreux acteurs : communes de Velving et Téterchen, Région Grand Est, Communauté de communes de la Houve et du Pays Boulageois, office de tourisme de St Avold, école de Téterchen, Union Locale des Maisons de Jeunes et de la Culture, conservateurs bénévoles de la RNR, GECNAL, et habitants des villages.

 

                                    

Projet de Réserve de Biosphère-Pays de Sarrebourg

 

Au cours de cette année, un vaste périmètre centré sur le Pays de Sarrebourg pourrait bénéficier du label mondial Réserve de Biosphère de l’Unesco. Ce projet ambitieux identifie une partie du sud mosellan comme un territoire capable de répondre à la question de la conservation de la biodiversité et des ressources biologiques tout en permettant leurs utilisations durables

Le projet est né de la volonté initiale du conseil de développement du Pays de Sarrebourg, appuyé sur une prise de conscience de la population, quant à la qualité des richesses naturelles présentes. 

Avec son expérience de près de 40 ans dans la protection et la gestion des milieux naturels et fortement implanté sur le territoire, le CEN Lorraine soutient naturellement avec enthousiasme le projet. Il apporte dans la corbeille les espaces naturels déjà protégés sur le secteur et s’engage pour la sauvegarde de nouveaux sites. 

 

 

 

Activités de chasse sur les sites du CEN Lorraine

La presse se fait parfois l’écho d’incidents entre différents usagers des milieux naturels, mettant notamment en cause des activités de chasse.

Les sites du CEN Lorraine peuvent naturellement être concernés par de tels comportements, générés le plus souvent par une confusion entre espace protégé et espace non chassé. En réalité, dans le plus grand nombre de cas, les activités de chasse ne sont pas exclues des sites CEN mais font l’objet d’adaptations négociées entre les équipes locales de chasseurs et celles du CEN, appuyées sur les préconisations du plan de gestion. Dans les espaces réglementairement protégés (RNN et RNR par ex.), un règlement organise les usages et s’impose à tous, mais dans tous les cas (autres sites CEN), un principe de conciliation et de respect mutuel est à privilégier !

 

 

 

Rallye poésie : recueil des poèmes d'automne

 

Certains d’entre vous ont une nouvelle fois joué le jeu ! En fin d’année 2020, 7 poèmes nature ont été reçus, tous plus originaux et délicats.

Ce concours poésie s’inscrit dans le cadre de l’Atlas de poésie buissonnière du CEN Lorraine. A chaque saison, tout participant volontaire envoie un poème nature sur un lieu qui l’aura inspiré en région Grand Est.

Le gagnant remporte le livre de la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels « A la découverte des sites remarquables », de quoi s’octroyer des randonnées dans les quatre coins de la France au cœur de la nature !

 

Vous pouvez dès à présent consulter en ligne les poèmes des participants au rallye poésie d’automne ! Le jury délibèrera prochainement.

 

Nous attendons maintenant vos poèmes d’hiver ! Vous avez jusqu’au 20 mars pour les transmettre à notre jury !

Modalités du concours

 

 

 

Fonds Chloé Fève pour les papillons

Nous avons encore besoin de votre soutien !

 

La campagne lorraine abrite encore, dans ses vallées, sur ses côteaux, des espaces où les papillons, remarquables ou non, parviennent à réaliser leur cycle de développement. Leur survie est conditionnée par la protection impérative de ces milieux où peut s’opérer, de la ponte à l’adulte, la magie de la métamorphose. Cuivrés, Azurés, Damiers, Gazés et bien d’autres seront alors autant de taches vivantes et colorées qui témoigneront de la vitalité et de l’équilibre de ces espaces. 

 

Pour assurer leur sauvegarde, aux côtés de la famille de Chloé, jeune naturaliste passionnée par les insectes, disparue trop tôt accidentellement, le Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine ouvre un fonds d’intervention particulier, alimenté par vos dons, le « Fonds Chloé Fève pour les papillons ». L’ensemble des sommes collectées au titre de cette initiative sera consacré à la protection foncière d’espaces remarquables pour l’accueil des papillons les plus emblématiques de la Lorraine.

 

 

Pour participer, merci d’adresser votre contribution à :

Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine 

3, rue du président Schuman 57400 Sarrebourg
               

 ou en payant en ligne directement sur la campagne Helloasso


En précisant sur votre chèque, ou virement,  l’intitulé « Fonds Chloè Fève pour les papillons ». En retour, une attestation vous sera adressée permettant de déduire 2/3 de votre don du montant de votre impôt sur le revenu. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N’oubliez pas d’adhérer au CEN Lorraine. Adhérer, c’est soutenir notre action !

C’est contribuer à la protection des milieux naturels et des espèces qui en ont besoin pour vivre.

 

 


 


Suivez-nous, abonnez-vous

 

                                 

 


Pour ne plus recevoir notre lettre d'information, il suffit de suivre ce lien. Vous pourrez vous réinscrire à tout moment.

Site en développement. Les redirections sont en 302. N'oubliez pas d'enlever ce mode à la mise en ligne.