Si vous n'arrivez pas à visualiser ce mail, cliquez ici.

 

L'actualité du CEN Lorraine mois par mois

 

Atlas de la poésie

Qui dit mois de mai, dit muguet. Dans le cadre de l’Atlas de la Poésie, Laurence Vincent partage avec nous son poème sur le muguet.

 

 MUGUET

 

A deux lettres près

le muguet aurait été muet

Quel camouflet pour un si joli brin

qui dépose du bonheur 

entre toutes les mains

de ne pouvoir clamer

à qui veut bien l'entendre

à qui tend son oreille

que le bonheur n'est pas

seulement dans le pré 

il est au coin des bois

sous les pierres

sous les toits

et en chacun de soi

Oui, le bonheur est bien

à portée de chaque main

(Lolo)

 

 

Reprise des animations : sortez masqués

 

Bonne nouvelle : nos animations nature ont repris progressivement dès le samedi 20 juin !

L’inscription est en revanche obligatoire afin de ne pas dépasser le nombre autorisé de 10 personnes sur le terrain (animateur nature compris). Pour vous inscrire connectez-vous sur HelloAsso pour réserver en ligne, ou téléphonez au CEN Lorraine !

C’est avec regret que nous serons dans l’obligation de refuser toute personne se présentant à l’animation sans avoir réservé sa place.

 

 

 

 

Poursuite de la fermeture des observatoires d'Amel et Lachaussée (55)

 

Pour votre parfaite information, nous ne sommes pas en mesure de garantir au sein de nos observatoires le respect des mesures barrières édictées par les autorités sanitaires à savoir : la désinfection régulière de ces aménagements entre chaque groupe de visiteurs, la mise en œuvre d’un sens de circulation adapté pour éviter tout croisement et le respect d’une surface minimale de 4 m² par personne.

 

Aussi, en accord avec la Région Grand Est (autorité de tutelle des réserves naturelles régionales), nous avons convenu de maintenir l’ensemble des observatoires fermés jusqu’à nouvel ordre. 

Nous sommes bien conscients de la gêne que cela pourrait momentanément vous occasionner, mais cela relève néanmoins de notre responsabilité collective.

Les sentiers de randonnée sont cependant tous accessibles, pour offrir d’autres lieux d’observation plus adaptés à la situation.

 

 

Le CEN Lorraine en action pour la Trame Verte et Bleue

 

Le CEN Lorraine s’est engagé dans deux nouveaux appels à projets en faveur de la Trame Verte et Bleue :

  • en partenariat avec la Communauté de communes Sarrebourg Moselle Sud (CC SMS) pour une durée de 3 ans sur le projet « des contreforts vosgiens au pays des étangs : préservons la Sarre et sa mosaïque de milieux » : Ce projet est une opportunité pour le CEN Lorraine d’agir en faveur des espaces naturels remarquables en mettant en œuvre des actions de connaissance sur ce territoire. Des inventaires portant sur des ensembles de prairies remarquables, des mares à gérer durablement ou encore des espèces bio-indicatrices de la qualité des têtes de bassins sont effectués sur tout le territoire pour permettre l’identification des noyaux de biodiversité où il est nécessaire d’agir ;

  • en partenariat avec la Communauté de communes de l’Arc Mosellan pour une durée de 3 ans où la réalisation d’une cartographie permettra le repérage des pelouses sèches et les différents éléments du paysage susceptibles d’accueillir le papillon Azuré du serpolet, identifié en 2009 au sein des villages de Kemplich, Klang et Veckring (57). Les inventaires botaniques et entomologiques permettront par la suite de constater une éventuelle présence des hôtes de l’Azuré du serpolet.

 

Par ailleurs, le CEN Lorraine est également engagé dans 3 autres appels à projets Trame Verte et Bleue.

 

L'équipe s'agrandit

 

Après une période pour le moins compliquée, le CEN Lorraine voit son équipe s’agrandir pour de nouveaux projets !

Sophie PYCKAERT, a rejoint nos locaux et travaillera 8 mois à nos côtés en tant que chargée d’études Restauration de Zones Humides. Sa mission principale est d’assurer la maîtrise d’œuvre de travaux de restauration sur les marais de Pagny-sur-Meuse (55) et du pré Richary à Rémilly (57). Elle aura à préciser les contours techniques des projets, réaliser les dossiers règlementaires et financiers des travaux à entreprendre, recruter les entreprises pour réaliser les travaux, ainsi que planifier et suivre les chantiers.

 

 

 

 

 

Marjolaine CHESNAIS a quant à elle rejoint l’équipe sur la Réserve Naturelle Nationale du Tanet-Gazon du Faing (88). Elle va assurer à temps plein le poste de garde-technicienne. Ses missions principales vont consister à effectuer de la surveillance, assurer les suivis scientifiques mis en place sur la réserve naturelle, mais elle va également mettre en œuvre des actions de sensibilisation du public fréquentant le site.

 

 

 

Le CEN Lorraine, soucieux de l’apprentissage des jeunes, recrute également des stagiaires. La mission scientifique a accueilli Caroline qui va travailler sur 2 projets distincts jusqu’à fin août : le suivi des macroinvertébrés de différents cours d’eau sur lesquels le CEN Lorraine est susceptible de conduire des projets de restauration. Au menu notamment l’étude des Ephéméroptères, Plécoptères et Trichoptères du bassin de la Sarre.

 

 

Qui s'y frotte s'y pique

 

Les colonies de chenilles processionnaires sont abondantes cette année. Elles s'installent sur les chênes dont certains bordent des sentiers de randonnée. 

ATTENTION au danger que cela provoque ! Les poils de ces chenilles peuvent entre autres provoquer des réactions allergiques. Il ne faut en aucun cas s'approcher et toucher les chenilles ou leur nid ! 

Cette photo a été prise sur le sentier du Hammelsberg à Apach (57), mais on peut en croiser partout.
Nous réfléchissons à la fermeture de certains sentiers si cela s'avère trop dangereux.

Voici également l’affiche réalisée par l’Agence Régionale de Santé.

 

 

 

 

 

 

Le confinement printanier du troupeau de Konik Polski de la RNR de Lachaussée

 

Alors que le mois de mai annonçait un déconfinement tant attendu, c’est un programme bien différent qui se dessinait pour les 7 juments de la RNR de Lachaussée.

En effet, ce troupeau de Konik Polski était jusqu’à aujourd’hui manipulé uniquement dans le cadre de changements de parc, et seule la plus vieille de ces juments se laissait capturer. Ces manipulations étaient rendues très laborieuses, notamment en cas d’interventions « d’urgence ».

Le CEN Lorraine s’est donc résolu à demander à l’écurie de Richard CHAVARO, située sur la commune de Lachaussée à quelques sabots de la RNR, de les accueillir pour un stage d’un mois. Pendant cette période, Sarah Lettelier, habitante de la commune, s’est proposée d’éduquer les juments dans le but de leur apprendre à poser le licol, à marcher en longe, à rester à l’attache puis à donner les pieds. Les juments ont obtenu leur certificat de bonne conduite jeudi 11 juin après la visite du vétérinaire et du maréchal ferrant. Depuis elles sont retournées accomplir leur mission de gestion agropastorale des prairies de la RNR de Lachaussée.

 

Sur la trace des tiques

 

La fermeture au public des forêts et parcs pendant le confinement aurait dû limiter la morsure par des tiques. Cependant, comme le confirme l’application « Signalement Tique », le risque était bien toujours présent pour les confinés qui profitaient de leur jardin, car en effet, près de 30% des morsures de tiques ont lieu dans les jardins.

Lancée en 2017, l’application « Signalement Tique » permet à tout citoyen de signaler les morsures dont lui ou son animal de compagnie sont victimes. Il est aussi possible d’envoyer la tique responsable au laboratoire « Tous chercheurs » du centre l’INRAE Grand-Est Nancy qui coordonne le programme de recherche participative, CiTIQUE.

En trois ans, près de 23 000 signalements de morsures en France ont pu être collectés, aussi bien sur l’Homme que sur des animaux.

Vous souhaitez apporter votre contribution à la science ? Téléchargez l’application « Signalement Tique », disponible gratuitement sur smartphones et rejoignez le programme de recherche participative CiTIQUE.

 

 

 

Plan de gestion synthétique : conservateur bénévole

Constatant que le plan de gestion original, technique et scientifique, est parfois difficile à appréhender pour les élus, certains partenaires et, le cas échéant, par la population locale, le CEN Lorraine a souhaité créer un outil complémentaire, plus synthétique et sous une forme plus « communicante ».

Sur la forme, le plan de gestion synthétique est un document de 4 pages (format A3 recto / verso, plié en deux), qui fait la part belle aux illustrations.

Sur le fond, il reprend l’essentiel des enjeux du site, les principaux objectifs et opérations programmées, en utilisant un vocabulaire moins « ésotérique » (effort de vulgarisation).

Tous les sites protégés n’en sont pas pourvus, loin s’en faut, et s’agissant d’une démarche assez récente et elle n’a pas été voulue systématique. Chaque année depuis quatre ans, 8 à 10 documents de ce type sont ainsi créés, sur la base des plans de gestion réalisés l’année précédente.

Les plans de gestion synthétiques déjà réalisés son disponibles en téléchargement sur le site internet du Conservatoire dans la rubrique "Plans de gestion synthétiques".

 

 

 

 

 

 

 

 

N’oubliez pas d’adhérer au CEN Lorraine. Adhérer, c’est soutenir notre action !

C’est contribuer à la protection des milieux naturels et des espèces qui en ont besoin pour vivre.

 

 


 


Suivez-nous, abonnez-vous

 

                                 

 


Pour ne plus recevoir notre lettre d'information, il suffit de suivre ce lien. Vous pourrez vous réinscrire à tout moment.

Site en développement. Les redirections sont en 302. N'oubliez pas d'enlever ce mode à la mise en ligne.